La balance de la vie

Dans la balance de la vie
Il y a le bien il y a le faux
On ne peut mettre a mon avis
Les deux dans le même plateau.

Il n'y a pas de vrai bonheur
Il n'y a pas de faux malheur
Puisqu'il faut le croire vraiment
Que même a soi-même on se ment.

Il y a les vrais serments d'amour
Qui deviennent faux en un seul jour
Apportant le vrai désarroi
Des vrais soucis, des fausses joies.

Les faux bijoux des vraies comtesses
Les faux serments des vraies ivresses
Et les faux frères des vrais amis
Jusqu'à la faux fauchant la vie.

Dans la balance de la vie
Il y a le bien il y a le mal
Toutes les envies inassouvies
Dansant dans un bal infernal.

Heureusement il y a encore
La vraie chaleur d'un vrai soleil
Où l'on abandonne son corps
Dans le néant d'un vrai sommeil.

Heureusement, heureusement
Que d'un coup d'une vraie folie
Un jour j'irai joyeusement
Me balancer dans l'autre vie.